Faculté

Enseignement

Bibliothèque

Recherche

Hospitalières

Accréditation

Associative

Régime des Etudes
Régime des études médicales prégraduées
 
Premier  cycle des études médicales
  • Conditions d'inscription
Le premier cycle des études médicales (PCEM) dure deux (2) années. Il se présente sous forme d'un « enseignement-apprentissage » dans les facultés de médecine et dans les structures de stage agréées par les conseils scientifiques desdites facultés.
Il a pour finalité de préparer l'étudiant à l'acquisition notamment d'un savoir préclinique, d'habiletés et d'attitudes lui permettant de suivre le cursus du deuxième cycle des études médicales (DCEM).
  • Objectifs éducationnels
Le premier cycle des études médicales (PCEM) comprend un enseignement relatif à :
- l'approche globale de la santé,
- l'état de santé de l'individu sain,
- la nature, l'origine, le développement, l'expression et l'issue d'un problème de santé,
- la méthodologie pour résoudre les problèmes de santé,
- les fondements philosophiques, éthiques, psychologiques et sociologiques de la santé,
- les bases de la communication,
- l'étude des signes des maladies (sémiologie).
  • Stages:
Les stages du premier cycle des études médicales comprennent des stages en médecine communautaire, d'initiation aux soins infirmiers, de sémiologie et de secourisme.
  • Critères de réussite:
Sont admis à s'inscrire en première année du premier cycle des études médicales (PCEM 1), les étudiants titulaires du baccalauréat ou d'un diplôme admis en équivalence obtenu la même année de l'orientation.
Peuvent être également admis à s'inscrire les étudiants qui ont réussi au concours de réorientation ainsi que les étudiants titulaires d'un baccalauréat ou d'un diplôme admis en équivalence obtenu au cours de l'anné e antérieure à l'année  de l'orientation, et dont le score leur permettait d'être orientés en médecine et ce dans la limite de cinq pour cent (5%) des places ouvertes en hors quota.
Les étudiants du premier cycle des études médicales (PCEM) ne peuvent procéder à plus de quatre (4) inscriptions.
Les facultés de médecine décernent, à la fin du premier cycle des études médicales, aux étudiants ayant réussi aux examens et validé l’ensemble de leurs stages du dit cycle et qui n’ont pas de crédit, un certificat de fin des études fondamentales en médecine. 
 
Deuxième cycle des études médicales:
  • Conditions d'inscription
Le deuxième cycle des études médicales (DCEM) dure quatre années dont trois années d’enseignement avec des stages d'externat dans les structures sanitaires, suivies d’une année de stage d’internat (DCEM 4) qui comporte un enseignement apprentissage dans les facultés de médecine et dans les structures de stage agréées par les conseils scientifiques de ces facultés.
Aucun crédit n'est accordé lors du passage du premier au deuxième cycle des études médicales.
Sont admis à s'inscrire en première année du deuxième cycle des études médicales (DCEM), les étudiants ayant accompli avec succès les études du premier cycle.
L’inscription est annuelle. Chaque étudiant est tenu de renouveler son inscription au début de chaque année universitaire.
Les étudiants du deuxième cycle des études médicales (DCEM) peuvent procéder à des inscriptions illimitées. Toutefois le conseil de la faculté en cas de dépassement de sept (7) inscriptions, après l'examen du dossier de l'étudiant concerné, peut fixer un seuil d’inscriptions à ne pas dépasser. L’avis du conseil scientifique doit être motivé.
  • Objectifs éducationnels
Le deuxième cycle des études médicales est consacré à la formation clinique et à l'enseignement des différentes pathologies sous l'angle scientifique, clinique et médico-social. Le deuxième cycle des études médicales prépare l'étudiant au troisième cycle des études médicales.
Les enseignements du deuxième cycle d'études médicales (DCEM) permettent à l'étudiant d'acquérir les compétences professionnelles nécessaires pour pouvoir répondre aux besoins de la santé de la population d’ordre préventif, curatif, palliatif et de réadaptation fonctionnelle.
Le programme du deuxième cycle d'études médicales (DCEM) comprend des enseignements portant sur :
- la prise en charge clinique et thérapeutique des pathologies courantes affectant l'organisme humain, quelle qu'en soit l'origine,
- les aspects médico-sociaux de la santé en termes de prévention, d'épidémiologie, d'économie, de sociologie de la santé et de recherche dans le domaine des sciences de la santé.
- les aspects légaux et organisationnels de la santé ainsi que les aspects éthiques et déontologiques de la profession médicale.
Le programme du deuxième cycle des études médicales (DCEM) vise à développer les capacités de communication ainsi que l'esprit de l'analyse critique des données scientifiques de l’étudiant. 
 
  • Stages:
Les stages ont lieu dans les structures hospitalo-universitaires et sanitaires publiques agréées par le conseil scientifique de la faculté de médecine concernée.
Les stages des trois premières années du deuxième cycle des études médicales s'effectuent en médecine et spécialités médicales, en chirurgie et spécialités chirurgicales, en pédiatrie, en gynécologieobstétrique, en psychiatrie et en médecine sociale, de famille et communautaire. 
 Le stage d’internat du deuxième cycle des études médicales (DCEM 4) comporte quatre (4) périodes de trois (3) mois chacune, dont une en médecine, une en chirurgie, une en gynécologie obstétrique et une en pédiatrie.
  • Critères de réussite:
- Les enseignements des deux années d’études du premier cycle des études médicales (PCEM) et des trois premières années du deuxième cycle des études médicales (DCEM) sont sanctionnés par un examen final comportant deux sessions, une principale et une de rattrapage.
- La quatrième année du deuxième cycle des études médicales (DCEM 4) est considérée une année de stage interné qui comporte quatre (4) périodes de stages de trois (3) mois chacune. La quatrième année du deuxième cycle des études médicales (DCEM 4) est sanctionnée par un examen pratique.
 
 
Les facultés de médecine décernent, à la fin du deuxième cycle des études médicales, aux étudiants ayant réussi aux examens et validé l’ensemble de leurs stages dudit cycle et qui n’ont pas de crédit, un diplôme de fin des études cliniques en médecine.
 
Troisième cycle des études médicales 
  • Conditions d'inscription
Peuvent participer à l’examen d’entrée au troisième cycle des études médicales :
1- les étudiants des facultés de médecine tunisiennes ayant réussi aux examens de la troisième année du deuxième cycle des études médicales et qui n’ont pas accédé au troisième cycle des études médicales,
2- les étudiants des facultés de médecine tunisiennes ayant accédé au troisième cycle des études médicales et qui ont démissionné. La démission n’est accordée qu’une seule fois et à la fin du premier semestre de la première année dudit cycle et à condition de la validation des stages de ce semestre. Dans ce cas, les étudiants concernés peuvent participer à l’examen qui suit immédiatement la date de l’acceptation de la démission.
Nonobstant les dispositions de l’alinéa précédent, la démission peut être accordée au-delà du premier semestre en cas d’apparition d’handicap médicalement prouvé et ce après avis d’une commission nationale créée à cet effet dont la composition, les missions et les modalités de fonctionnement sont fixée par arrêté conjoint du ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique et du ministre de la santé.
3- les médecins titulaires du doctorat en médecine conformément aux dispositions du décret n° 95-2601 du 25 décembre 1995, fixant le cadre général du régime des études et les conditions d’obtention du diplôme national de docteur en médecine et les médecins spécialistes conformément aux dispositions du décret n° 93-1440 du 23 juin 1993, relatif à la spécialisation en médecine et au statut juridique des résidents.
4- les docteurs en médecine après l’obtention du certificat d’habilitation à l’exercice de la médecine de famille conformément aux dispositions du décret n° 2011-4132 du 17 novembre 2011 susvisé,
5- les médecins spécialistes tunisiens après l’obtention du diplôme de la spécialisation en médecine conformément aux dispositions du décret n° 2011-4132 du 17 novembre 2011 susvisé et aux dispositions du présent décret gouvernemental,
6- les candidats tunisiens titulaires d’un diplôme étranger de doctorat en médecine permettant l’exercice de la médecine dans le pays qui l’a délivré et étant validé conformément à la règlementation en vigueur, 
7- les candidats étrangers titulaires d’un diplôme étranger de doctorat en médecine permettant l’exercice de la médecine dans le pays qui l’a délivré et étant validé conformément à la règlementation en vigueur,
8- Les médecins de la santé publique selon les conditions prévues à l’article 24 du décret gouvernemental n]2019-341 du 10 Avril 2019
  • Objectifs éducationnels
Le troisième cycle des études médicales (TCEM) a pour finalité la formation dans les spécialités médicales et comporte, outre les stages, des enseignements structurés assurés par les facultés de médecine et les collèges de spécialités en médecine sous forme d'ateliers, séminaires ou toute autre forme d'enseignement appropriée. 
Sont créés des collèges de spécialités en médecine dont la composition et les attributions sont fixées par arrêté conjoint du ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique et du ministre de la santé. 
Le cursus de formation au troisième cycle des études médicales (TCEM) est fixé par un arrêté conjoint du ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique et du ministre de la santé, sur proposition commune des facultés de médecine et après avis des collèges de spécialités concernés et du bureau national des spécialités médicales.
Peuvent accéder au troisième cycle des études médicales (TCEM), les étudiants ayant réussi à l’examen d’entrée audit cycle après avoir obtenu :
- le diplôme de fin des études cliniques en médecine pour les étudiants des facultés de médecine tunisienne 
- ou, un diplôme étranger de doctorat en médecine permettant l’exercice de la médecine dans le pays qui l’a délivré et étant validé conformément aux conditions fixées par un arrêté conjoint du ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique et du ministre de la santé.
 

Décret gouvernemental n° 2019-341 du 10 avril 2019